Olivier Dubois

More Informations

Oeuvres

Agitateur de la scène contemporaine française, Olivier Dubois a signé quelques-unes des pièces de danse les plus radicales depuis dix ans. Directeur du Ballet du Nord de 2014 à 2017, élu l’un des vingt-cinq meilleurs danseurs au monde en 2011 par le magazine Dance Europe, il jouit d’une expérience unique entre création, interprétation et pédagogie.

« Je ne danse pas avec mon corps, qui est gros, du moins pas avec l’image de mon corps mais plutôt avec les sensations que la danse me procure. Mon corps peut ainsi se métamorphoser sans cesse. » Olivier Dubois

Olivier Dubois fut entre autres interprète notamment pour Angelin Preljocaj, le Cirque du Soleil, Jan Fabre, Dominique Boivin, Sasha Waltz… La SACD et le Festival d’Avignon lui proposent en 2006 de créer une pièce dans le cadre du Sujet à vif, Pour tout l’or du monde… qui reçoit le prix spécial du jury par le Syndicat professionnel de la critique.

En juillet 2008, il crée au Festival d’Avignon Faune(s), autour de la pièce de Nijinski, et est lauréat la même année du 1er Prix Jardin d’Europe à Vienne. Son exposition L’interprète dévisagé fait l’actualité pendant un mois en 2009 au Centre National de la Danse de Pantin et Lyon. Il présente en 2010 Spectre, sur commande des Ballets de Monte-Carlo, puis crée la même année à la Biennale de la danse à Lyon L’homme de l’Atlantique, duo sur la musique de Frank Sinatra.

Il entame en 2009 la trilogie Étude critique pour un trompe l’oeil, avec la pièce Révolution créée à la Ménagerie de Verre à Paris, suivie du solo Rouge en 2011 puis enfin le spectacle choc Tragédie qui voit le jour au Festival d’Avignon en 2012. Olivier Dubois crée Élégie pour le Ballet National de Marseille dans le cadre de Marseille 2013, Capitale européenne de la culture, et est nommé meilleur chorégraphe au Danza & Danza awards 2013 pour les pièces Tragédie et Élégie.

En 2015, il crée deux nouvelles pièces Mon élue noire Sacre # 2 , solo pour Germaine Acogny et Les Mémoires d’un seigneur qui rassemble un danseur de sa compagnie et quarante danseurs amateurs hommes. Parallèlement il développe de nombreuses activités auprès des amateurs. En 2011 une création regroupant cent-vingt personnes au Prisme d’Elancourt intitulée Envers et face à tous, Origami en 2013 avec mille élèves et étudiants de Roubaix ou encore lors de la dernière Nuit Blanche à Paris, Mille et une danses avec 300 amateurs. Il est également associé à une école de formation, le Ballet Junior de Genève.

Une nouvelle pièce de groupe composée de vingt-deux danseurs vient clore en 2016 la trilogie Étude critique pour un trompe l’oeil : Auguri, créée à l’Internationale Sommers festival Kampnagel à Hambourg et, en première française, à la Biennale de Lyon. En février 2017, il crée De l’origine pour le Royal Swedish Ballet suivi de 7 x Rien, son premier spectacle destiné au jeune public. Au printemps 2018, on le retrouve sur scène dans son solo intitulé Pour sortir au jour présenté récemment au Festival de Marseille. Olivier Dubois est actuellement artiste associé au Centquatre à Paris avec sa compagnie COD.